©2016 by paroledecanicrosseur

Canicross Addict tout simplement :)

November 30, 2017

Quand j'ai créé la page FB, il y en déjà plus de 2 ans et demi, je ne pensais pas que vous seriez autant à vous suivre, car c'est évidement vos situations en plus des nôtres avec mes loulouttes, qui alimentent cette page 😁.
Et je me serais encore moins douté que les mots canicross addict seraient autant utilisés 😀😁.Mais c'est quoi être canicross addict au fait? 🤔
Le chien sportif m'a donné l'occasion de vous le retranscrire 😄 Merci à eux.
№ 3 dispo ici (page86 pour nous): https://issuu.com/lechiensportif/docs/2017-11-03_le_chien_sportif-_issn_2/86

 

Qu’est-ce qu’une « parole de canicrosseur… » ?

Ce sont simplement des mots posés sur une situation qui respire une passion, celle d’être canicrosseur addict, ou tout simplement cani-addict…

 

Être canicrosseur addict, mot faisant désormais partie du dictionnaire du canicrosseur, c’est simplement aimer son chien avant toute chose, partager sa passion le canicross avec son ami de tous les jours, passion qui en devient la sienne, pas par défaut, mais par la volonté de se faire plaisir à deux… de ne faire qu’un.

 

J’ai commencé le canicross par un essai infructueux en 2008, avec Eden ma beagle. Une époque où les réseaux sociaux n’existaient que peu ou pas sur la discipline au sujet de laquelle il y avait, mine de rien très peu d’infos…

Ça fait un peu vieux machin de parler comme ça, mais vous verrez après où je veux en venir ;)

Eden est une femelle beagle, chien de chasse effectivement, qui a toujours préféré renifler ou manger, à la traction. Je vous garantis que mis à part courir avec un frigo rempli devant moi… Il n’y avait aucun moyen de la motiver en solo plus de 50 m ce qui est idéal désormais en canibaby.

 

Il n’empêche que je laisse la discipline de côté, continue de courir avec elle en libre, puis déménagement en 2011… Et arrêt total du sport pendant 3 ans, le temps de fonder une petite famille, de sauver mon vieux Caly à 12 ans, beagle également, qui restera avec nous 4 belles années.

36 15 ma vie ? Oui je vous l’accorde ;)

 

Puis un beau jour je tombe sur le réseau social du 19è siècle… Un article de journal annonçant une ouverture de club de canicross à côté de chez nous.
Nous sommes en 2014, Eden a 7 ans et demi, a finalement mangé le frigo et se retrouve avec un style de petite bombonne.

L’occasion est belle de se lancer dans ce projet. Je m’investis à fond, Eden s’amuse avec ses copains copines de club et redevient la betty beagle qu’elle était et qu’elle est désormais toujours ;).

Je ne ferai qu’une saison et demi avec elle, avec de belles notes artistiques en portage de chien… dont un Trophée fédéral (comme quoi, tout est possible en canicross). J’arrête tout simplement le canicross avec elle car mon « niveau » en course à pied allait à l’inverse de sa motivation… Et voyant qu’elle ne s’amusait plus, terminant parfois en canimarche, je décide de la mettre à la retraite plus tôt que prévu à 9 ans. Pourquoi prévu car j’avais pour volonté de faire un passage de relais avec celle que vous connaissez plus actuellement, Moonlight, Moumoune, la rouquine pour les intimes.
Dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut, mais plutôt ce que l’on peut, d’autant plus lorsqu’il s’agit de nos boules de poils.

 

 

 


Moonlight est un Vizsla… Vizsquoi ?? Un braque hongrois, une race peu connue en France, peu ou pas répandue en canicross… Bref pas à la « mode » :D, mais pour laquelle j’ai eu un réel coup de coeur…

J’ai choisi cette race pour ses qualités sportives c’est sûr, mais avant tout pour son coté chien de famille, docile, sensible, sa couleur… sa capacité à garder le contact avec son maître, velcrodog, c'est leur petit nom.
On ne sait pas de quoi demain est fait… un chien vit en moyenne 12-14 ans… Je peux, elle peut se blesser. Baser mon choix seulement par rapport au sport aurait été une erreur de mon point de vue, d’autant que je ne serai jamais champion olympique de canicross. Comment ça, ça n’existe pas ce titre? Pas encore dira t on ;).

 

Avoir de l’ambition c’est bien, c’est même moteur, mais être réaliste c’est mon leitmotiv aussi.

 

Choisir avant tout la race de son cœur est une évidence…  correspondant à son mode de vie sportif oui, mais de tous les jours aussi… le sport n’étant qu’une « petite » partie de leur vie…

 

Oui car le canicross évolue aussi vite que nos chiens lors d’un départ… La communication prenant une grande part dans ce développement, les réseaux sociaux aidant ou pas… Il faut savoir prendre le recul nécessaire pour que la confiance que possèdent nos chiens envers nous ne soit pas galvaudée. L’important étant le plaisir que vous prenez avec votre chien mais surtout le plaisir qu’il prend avec vous… Son plaisir est prioritaire. La course, le chrono se doivent d’être secondaires.

 

D’ailleurs nos chiens n’ont aucune notion de seconde, centième… Juste du temps qu’il partage respectueusement avec nous… l’essentiel est là, le reste c’est un peu la cerise sur le gâteau.

J’ai lancé ma page FB d’abord par le biais de mon club, puis en solo en 2015, dans le but de partager ma passion d’une façon différente. Vous remarquerez, je ne parle jamais de compétitions, de conseils… Pourquoi ? Tout simplement car ce n’est pas ma priorité… D’autres sont bien mieux placés que moi. Chaque chien, chaque maître étant différent, j’ai appris que je ne savais rien… en somme, on peut avoir des bases mais Moon, Eden… me donnant chaque jour des leçons, je ne saurais en donner.

 

Bref vous l’aurez compris être canicross addict c’est avant tout aimer son chien avant de s’aimer soi, un peu comme lui nous aime en fait… avec abnégation ;)

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

You Might Also Like:

Non pas la peine de demander

July 18, 2019

Être un binôme ne se résume pas à s'attacher à son chien...

July 15, 2019

1/15
Please reload